L'individu.

Publié le par Miteny

D’une part, il est incontestable que l’environnement modèle le cerveau de chaque être humain. Ses croyances, son comportement voire son caractère peuvent être très différents selon la culture au sein de laquelle il aura grandi.

Cependant, il est également possible pour chacun d’entre nous d’imaginer être un autre et être toujours un être humain, avec des émotions, des moments de joie, de déprime, de réflexion. Quelque soit notre race, nos influences ou notre lieu de naissance, il existe un trait commun à tous : la conscience, la sensibilité (l’article 1 de la déclaration des droits de l’homme dit d’ailleurs : « Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité. »)

Mon très estimable interlocuteur m’a demandé dans son dernier commentaire : « la conscience est-elle propre à l’être humain ? » Il sous-entend par là qu’il existe quelque chose d’assimilable à la conscience et universelle à tous.

Lui-même écrivait d’ailleurs dans un de ses précédents commentaires : «  Je trouve, que finalement, nous avons un "hardware" émotionnel TRES TRES semblable !!! Ce "Hardware émotionnel" est tellement similaire d'un individu à l'autre que c'en est même fascinant !! Nous sommes fait "d'angoisses", de "peur paniques", d'"intuition", de "doutes", d'"espoirs", de "solitude", d'"amour".... »

Je suis vraiment entièrement d’accord avec lui. Je prétends même que j’aurai pu être à la place de n’importe qui sur Terre et toujours ressentir aussi fortement mon « moi ». Et c’est bien là le problème.

 

PS : Les animaux ont certainement une conscience, même si leurs natures sont sans doute différentes d’une espèce à l’autre.

Publié dans Impressions diverses.

Commenter cet article