A propos des remarques de Fred.

Publié le par Miteny

Tout d’abord, merci d’avoir répondu de façon aussi riche. Tes commentaires sont bien plus riches que mes articles et c’est la raison pour laquelle je n’ai pas (pour l’instant) la prétention de les analyser tous (mais je les ai mis dans le fichier Réponse1.doc que je n’arrive pour l’instant pas à mettre sur le blog et ça m’énerve).

Cependant, j’ai envie de faire quelques remarques à chaud.

 

Sur la critique des outils.

Je n’utilise qu’un seul outil : la logique. C'est-à-dire la raison, qui s’oppose à l’utilisation du jugement arbitraire. Chacun d’entre nous sait déduire à partir de réalités ou de vérités qu’il croit constater. Et tout le monde le fait. Le problème se trouve plutôt dans les vérités que l’on ne remet pas en doute (et qui en fait s’avèrent souvent ne pas être des vérités).

 

A propos de tes remarques concernant la conscience.

Ma définition est sans doute trop vague mais elle est suffisante (à mon sens). Je veux simplement mettre l’accent sur l’existence d’une réalité, celle du « moi ». Cette réalité, cette expérience (pour employer des termes scientifiques) se fait tous les jours. Nous avons tous les jours l’impression d’être un tout unique, d’être autre que l’autre. C’est la raison pour laquelle il me semble inutile pour l’instant d’introduire plusieurs définitions de la conscience (bien que ce soit inévitable), surtout dans le cadre du problème posé.

 

Tu as écrit : « la notion de « substance-Dieu » remplaçant la matière n’a pas encore montrer de conséquence observable ».

Pour moi, il existe une conséquence observable qui dépasse toutes les autres : l’esprit en général et le mien en particulier. Il s’agit là du phénomène le plus présent, le plus évident. Et pour expliquer son existence, il faut adopter une démarche rigoureuse et logique (à l’instar de tous les phénomènes que l’on rencontre).

 

Le Dieu de la science et le Dieu des croyants.

Le Dieu dont je souhaite démontrer l’existence ne fait pas que régler les constantes de la physique en temps réel. Mais j’en reparlerai plus tard.

 

La notion de multivers.

Même si les multivers de niveau 2 existent, ils posent question. Pourquoi est-ce qu’il est possible que plusieurs multivers2 (qui ont donc des constantes différentes) existent ? Pourquoi est-il possible qu’ils existent ? Leur existence aurait pu être impossible (et du coup la nôtre aussi). Pour répondre à cette question, il faut peut-être analyser les notions de multivers de niveau 3 et 4. Personnellement, je crois qu’il s’agit là d’une fausse piste. La vraie question serait plutôt : pourquoi l’esprit et la conscience existent ?

 

 

Tu as écrit : « Pourquoi avons-nous une expérience subjective des choses plutôt qu’une expérience purement objective type perception action du robot ? »

Là est toute la question. Pour comprendre le monde et tout ce qu’il contient, il faut à mon avis prendre conscience du fait suivant : chacun d’entre nous reste « bloqué, coincé » dans sa conscience, dans son « moi ». Les scientistes prétendent faire d’eux-mêmes des objets extérieurs qu’ils peuvent analyser comme n’importe quel particule ou système. Cette démarche est-elle vraiment rigoureuse ?

 

 

 

Petite remarque sur les îles Andaman.

Les îles Andaman sont habités par les Jarawas et les Sentinels (entre autres). Les Yamanas étaient des chasseurs d’otarie qui vivaient au sud de la terre de feu (c'est-à-dire au sud du sud) et qui ont disparu au 19ième siècle.

 

 

Sur la démonstration de l’existence de Dieu.

Ton texte m’a fait comprendre que je dois être plus rigoureux (et plus clair). C’est important. Mais il est également important de faire progresser le débat.

De nos jours, la science prétend tout expliquer, tout savoir. Dans les medias, partout une sorte de message subliminal circule : « Dieu n’est qu’une croyance, comme la religion. La vraie réalité, c’est le monde matériel et ses lois, que chaque jour nous maîtrisons davantage ».

Régulièrement je vois par ci par là des articles (« Science et Vie » …) qui montrent les progrès des chercheurs dans le domaine de la neurobiologie. On dirait que bientôt ils vont montrer comment et pourquoi le cerveau humain n’est qu’une machine dont un des produits est la conscience.

J’entends dans un premier temps mettre en avant les contradictions d’un tel raisonnement. Et on verra par la suite pour Dieu. Ne brûlons pas les étapes. Je le répète, il faut que je sois plus rigoureux. Pour l’instant mon problème est l’existence de l’esprit.

 

J’aimerais tout d’abord qu’on me dise si mon raisonnement comporte des erreurs et si oui, lesquels. Peut-être y a-t-il des problèmes de définition aussi.

Procédons par étape. L’étape 1 peut-elle être validée ? Certains pourraient affirmer qu’elle ne peut pas être validée ou ne pas être validée. Qu’ils me le démontrent.

  

Etape 1 :  http://sanspretention.over-blog.com/article-500131.html

 

(J’aimerais mettre cet article en ligne sous format PDF, mais pour l’instant, je ne sais pas encore comment faire).

Publié dans Impressions diverses.

Commenter cet article