Des questions pas du tout stupides.

Publié le par Miteny

Pourquoi l’espace dans lequel nous vivons a-t-il 3 dimensions ? Il pourrait en avoir une, deux, quatre. Le problème c’est que dans un espace qui a un autre nombre de dimensions, la vie est impossible. L’univers a-t-il décidé d’avoir 3 dimensions pour que nous autres, être humains, puissions accéder à la vie puis à la connaissance ?  

 

L’intensité de la force électromagnétique et celle de l’interaction faible ont exactement la valeur nécessaire à l’éclosion de la vie. Pourquoi ? (ou comment ?) Soit l’apparition de la vie était prévue de longue date ( ?) soit il existe un très grand nombre d’univers parallèles aux caractéristiques différentes (hypothèse multivers) et nous nous trouvons forcément dans celui où la vie est possible. Mais cette deuxième alternative ne fait que déplacer la question. Pourquoi existerait-il un très grand nombre d’univers parallèles ?  

 

Comment la vie est-elle apparue ? On peut certes facilement expliquer l’apparition des éléments nécessaires à la vie (soupe primitive), mais qu’est ce qui a déclenché la vie de la première cellule ? Pourquoi aucun scientifique n’a-t-il réussi à refaire en laboratoire cette expérience, qui doit sans doute être très simple à reproduire ? Les athées prêtent à la nature un pouvoir et un talent que l’homme le plus savant ne pourra jamais avoir. En fait ils ne sont pas athées, mais animistes.  

 

Et surtout, comment la conscience peut-elle être produite par un instrument que l’athéisme est obligé de considérer comme étant simplement mécanique ? Après maintes discussions sur ce blog, j’en suis arrivé à la conclusion que c’était impossible. Les réponses qu’ont m’a fourni sont vagues et très peu convaincantes : « mais le cerveau est très compliqué », « l’existence de la conscience est due au principe d’incertitude d’Heisenberg (!!?) », « tes questions sont stupides et n’ont aucun sens », « parce que », « il y a un moment où il faut s’arrêter de se poser des questions », « sans cerveau, pas de conscience, donc la conscience est produite par le cerveau » (sans roue avant, pas de promenade à vélo, donc les promenades à vélo sont le fait de la roue avant) etc.… 

 

 

 

Jérémie 2 :27 « ils disent au bois « tu es mon père » et à la pierre « tu m’as engendré » ».

 

 

 

Publié dans Métaphysique.

Commenter cet article

Miky 27/09/2005 18:06

Je n'ai pas arrêté de te répondre, ce que tu es pressé, j'ai une vie en dehors d'internet :-)

miteny 27/09/2005 17:59

Je veux dire que les particules prises individuellement n'ont pas conscience d'elle-même. Par contre, peut-être qu'organisés, elles peuvent donner naissance à la conscience.
C'est l'enjeu de "un exemple détaillé".
Et je crois avoir montré qu'elles ne peuvent pas s'organiser pour donner naissance à la conscience. En effet, sinon pourquoi aurais-tu arrêté de me répondre? :)

A+

Miky 27/09/2005 17:51

C'est ce que je disais, tu définis la matière de manière à ce qu'elle ne puisse pas répondre à la question.

Moi je pense que la matière peut avoir conscience d'elle-même, dans certaines circonstances, c'est une question d'organisation et de dynamiques.

Beaucoup de scientifiques pensent ainsi, sinon effectivement, la conscience ne pourrait pas être matérielle, par définition.

Tu me fais penser à une personne à qui on ferait visiter les bâtiments d'une université et qui demanderait : « Ces bâtiments sont très beaux, mais où est l'université ? ».

Toi c'est plutôt : "Ces processus physiques sont très intéressants, mais où est la conscience ?".

A+

miteny 27/09/2005 17:12

Ah non. On ne va mélanger tous les mots. La matière n'a pas conscience d'elle-même. Pour moi, la matière est un ensemble de particules aux réactions calculables par la physique. C'est tout.

Miky 27/09/2005 17:06

"Quant à la description que tu fais du bouddhisme, j’ai l’impression qu’elle ressemble beaucoup à la conception que je me fais du monde. En effet, si on appelait cette conscience universelle Dieu. Tout est logique et mon exemple trouve sa solution. La conscience n’est pas le produit d’une machine biologique ou informatique mais vient de Dieu."

Si on appelle cette conscience universelle "Matière", es-tu d'accord que ton problème trouve aussi sa solution ? Ce n'est certainement pas le nom que l'on va utiliser qui va changer grand'chose. Ensuite, dis-moi en quoi "Dieu", "La Matière" ou "La conscience universelle" seraient des choses différentes ? Je veux dire, relativement au problème de l'identité personnelle, qu'est-ce qui va les différencier ? (je veux bien que Dieu soit barbu, par exemple, et pas la matière, mais ce n'est certainement pas cette propriété supposé de Dieu qui est pertinente pour expliquer la conscience).