Faut-il respecter les croyances?

Publié le par Miteny

Tu as écrit « J'ai en effet parlé de joutes parce que pour moi le débat philosophique est un combat, mais un combat entre idées, pas entre personnes. En ce sens, il ne s'agit pas d'un concours destiné à gratifier narcissiquement celui qui aura finalement raison de/sur l'autre. Peu importe qu'une idée valable soit formulée par Loïc Talmon ou par n'importe qui d'autre si elle trouve un écho suffisant pour être entendue par le plus grand nombre. » 

 Et je trouve que tu as tout à fait raison. Je rajouterai que s’il faut bien sûr respecter les personnes, il ne s’agit pas pour autant de respecter leurs idées. Une idée peut s’avérer fausse, incomplète. Quoiqu’il en soit, elle est souvent éphémère. Il me paraît plus judicieux de respecter avant tout la raison, la vérité, la logique. Il faut s’incliner devant elle. Car vouloir s’accrocher à son idée, sa croyance aux dépens de l’amour de la vérité, c’est mentir à soi-même et aux autres. Et la Bible ne dit-elle pas que le mensonge est le père de tous les crimes ?  

 

Pour en revenir à mon problème (la nature de l’univers pris absolument), j’ai écrit : « Bref le cogito n’est pas l’« invention » d’un esprit trop paranoïaque, puisque chacun d’entre nous l’utilise, à chaque instant. Si tu nies cela, je te demande de m’indiquer quel est selon toi l’instrument qui te permet de juger de ton existence et de l’existence d’une chose en général. »

 Tout est concept. Chacun d’entre nous appréhende la réalité à l’aide de concepts. C’est grâce à eux que l’on peut se faire une représentation du monde et que l’on peut communiquer. Même l’existence est un concept… 

Je suis d’accord avec l’axiome d’existence. Mais j’aimerais savoir quel est selon toi l’instrument, l’outil qui te permet de savoir que tu existes et que l’autre existe. Je ne crois pas que tu m’aies répondu (ou alors j’ai encore une fois mal compris). Peux tu le faire s’il te plaît, parce que je n’arrive pas bien à te saisir ?

 (Descartes en vient à une certitude : le doute implique nécessairement l'existence… de l’esprit !)

 

 

Publié dans Pas à pas.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

tzenga 28/07/2005 09:40

Loïc

Exactement !

A moins que les mots me trompent, nous disons exactement la même chose !

Toi avec des mots d'érudit et moi avec les mots de mon enfance.

toi tu dis :

AXIOME (Du grec axioma : j'estime, je crois vrai) Vérité admise sans démonstration.

Moi je dis
ACCEPTATION
« se résigner à ce qui est inévitable » et aussi « recevoir volontairement ce qui est offert ».

Et je le traduit pseudo-naïvement en disant :
"Pourquoi ?
"parce que !

Mais, franchement, est ce que ce n'est pas la même chose ?

"Ce qui est, est !"
"Je pense donc je suis !"
"L'univers existe !"
...

Loïc Talmon 27/07/2005 19:13

tzenga

A un moment la seule réponse valable deviens :
"PARCE QUE !"

>> Non. En amont de tous les questionnements possibles et imaginables, il y a l'axiome d'existence, socle épistémologique aussi solide que le roc.

tzenga 27/07/2005 17:38

Autant pour moi "descartes" et pas "pascal".
:-(

SNif ! Mon inculture est flagrante !
:-(

miteny 27/07/2005 14:59

Ce n’est pas Pascal mais Descartes qui a écrit « cogito ergo sum », je pense donc je suis. Il en a conclu que Dieu, esprit infiniment transcendantal et infiniment conscient de lui-même, existait.
En d’autres termes, si l’esprit existe, c’est parce qu’il vient de Dieu. Dieu ou la Substance. Spinoza écrivait : « Par Substance, j’entends ce qui est en soi et est conçu par soi, c'est-à-dire ce dont le concept n’a pas besoin du concept d’une autre chose pour être formé ».

tzenga 27/07/2005 10:01

Selon moi, l'ACCEPTATION réponds aussi bien aux questionnements métaphysiques que toutes les philosophies du monde !

Si ce genre de questions existent depuis des millénaires et que même la théorie des quanta ne parviens pas à y répondre clairement...

C'est que les réponses n'EXISTENT PAS !

Seule l'ACCEPTATION est réellement CONSTRUCTIVE pour mon calme INTERIEUR.

En fait je crois que je suis "bouddhiste" (entre guillemets)
:-)