Si le Gulf Stream s'arrête.

Publié le par Miteny

Lisez avec moi ces quelques lignes (prises sur Internet, encore) : « Une Europe au climat sibérien, une Amérique transformée en désert, le Bangladesh inondé, des migrants par millions, des guerres, l'effondrement de l'économie mondiale... Telles pourraient être les conséquences du changement climatique, selon un rapport commandé par le Pentagone en 2003. Ce scénario impressionnant a été écrit par un think tank californien à la demande d'un stratège influent de l'état-major de l'armée des Etats-Unis, Andrew Marshall. Mais le document serait sans doute resté confidentiel si les journaux Fortune et The Observer n'en avaient parlé fin février. ».

 

Et si le gulf stream s’arrête. Perturbé par le réchauffement climatique, son équilibre précaire est en train d’être bouleversé par les apports d’eau douce de l’arctique : c’est une certitude.

Alors oui, c’est possible. Il est possible que dans quelques années l’Europe de l’ouest est à subir un climat sec toute l’année, très froid l’hiver et chaud l’été. Les conséquences pour notre agriculture seraient très néfastes.

Mais le changement climatique pourrait également affecter le monde entier, priver le milliard d’indiens de leur mousson, déstabiliser la puissance américaine.

Déjà les guerres en Afrique montrent les ravages causés par la désertification et la pression démographique. Bientôt nombreux seront les pays qui disposent de l’arme nucléaire. Exacerbés par une vie de plus en plus difficile, les peuples de beaucoup de contrées se révolteront, voudront migrer par millions vers un occident qui ne sera plus aussi riche qu’avant.

L’équilibre ( ?) que connaît actuellement la planète est fragile, très fragile. Qui peut croire que les choses vont s’améliorer ? Moi, j’aimerais le faire, mais j’ai plutôt l’impression que pour 1 personne qui agit dans le bon sens, il y en a 100 qui vont dans le mauvais.

 

 

La puissance du Gulf Stream : une formidable source d’énergie qui réchauffe et humidifie l’Europe de l’ouest. S’il s’arrêtait, ce serait la sécheresse (et le froid l’hiver).

 

Publié dans L'avenir.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

tzenga 26/06/2005 17:41

Accepter de parler de "spiritualité"... oui !
Mais dieu n'est qu'UNE spiritualité parmis d'autres....
Boudhisme, taoisme, evangiles gnostiques,...

J'm'use la salive à le répeter !!!

Si vous voulez parler de dieu et uniquement de dieu, vous êtes partiel
(j'ai pas dis partiAl... j'ai dis partiEl)

pascal 21/06/2005 00:16

LES PERSONNES QUI AGIRONT BIEN SERONT CELLE QUI ACCEPTERONT DE PARLER DE DIEU

tzenga 13/06/2005 20:46

Un jour, ce seront 99 personne qui agiront bien pour une qui agira mal.

Mais peut être sera il déja trop tard.

Alors, à mon avis,...
Si tu veux participer à changer les mentalités, tu dois être capable de parler ouvertement avec 99 pourcent des gens... pour les convaincre de l'urgence.

Mais si tu leur parle de Dieu...
Ils ne t'écouteront pas !!!

Et ton message le plus important sera gaché !!!