Définition de la douleur.

Publié le par Miteny

Si je m’adresse à quelqu’un, je lui dirai par exemple que la douleur est la sensation que tu éprouves lorsque tu as mal, lorsque par exemple on essaie de te brûler la main (je m’adapterai à l’interlocuteur s’il s’avère que celui-ci n’a pas de mains).

Je pense que cet interlocuteur aura alors une notion expérimentale donc claire de ce qu’est la douleur.

Je lui demande ensuite : « cette sensation, penses tu que les autres peuvent la connaître ? »

 

Je pense qu’il répondra oui (à voir). Mais avant de poursuivre, il faut savoir si ma définition est valable.

Et bien oui, parce que mon interlocuteur aura probablement une idée suffisamment claire de ce qu’est la douleur.

Toutes les définitions sont basées sur des expériences « personnelles ». Même celle de la lumière.

 

Si ma définition de la douleur n’est pas valable, celle de la lumière ne l’est alors pas plus.

 

Publié dans Un nouveau départ

Commenter cet article

Zelove001 09/06/2008 17:03

Salut à tous, j'ai une super grande nouvelle pour vous !!!!!!!!!
Un nouveau site de rencontre complètement fou,hallucinant, original où vous pouvez rencontrer des personnes en 1 heure top chrono !!!
REGARDEZ vite en tapant :

ZELOVE.COM

Merci de vouloir participer à la beta de ZELOVE.com !
Si vous êtes parmi les 15 000 première personnes à vous inscrire vous gagnerez un abonnement gratuit de 3 mois sur ce site.

Sur ce nouveau site vous pourrez empocher des SmartBox (chèque-cadeaux offrant le choix parmi plus de 2500 prestations différentes aux thèmes variés et originaux tels que piloter une FERRARI, partir en week-end gastronomique dans un château prestigieux, gagner un séjour au ski ou sur une péniche …)

Vous êtes vraiment nombreux à nous en avoir fait la demande, et nous faisons au mieux pour vous donner un accès prioritaire à ZELOVE.com, tout en vous garantissant une expérience exceptionnelle d'un site de rencontre d'un nouveau genre.

Dans ce souci de qualité, nous nous engageons à vous informer le plus rapidement possible.
Nous mettons au plus vite en place la plateforme technique qui nous permettra d'ici peu de satisfaire votre demande.

Nous vous tiendrons informé(e) de l'ouverture de ZELOVE.com par e-mail à l'adresse que vous nous avez fournie.
Nous vous remercions encore de la confiance que vous nous accordez, et vous disons à très bientôt !!!!

Alors prêt pour surfer sur le site des rencontres du 3éme millénaire ????
Tous a vos souris,... et let's go !!!!!!!!

Toute l'équipe de ZELOVE.com

Loïc 21/12/2006 12:12

Cher Christophe,

Vous confondez visiblement possibilité et probabilité. Quant à l'évidence que je soulignais, elle se veut "théorie rationnellement - ici mathématiquement - corroborée" (cf. Popper), aucune théorie n'est jamais certaine, mais lorsqu'une théorie possède une probabilité subjective aussi forte, il n'est pas illégitime de parler d'évidence. Comparer cette évidence avec l'affirmation dogmatique de l'existence d'un Dieu dont personne n'est capable de donner aucune définition rationnelle et/ou empirique et dont la possibilité - le mot est choisi - avoisine par suite le zéro absolu, relève de la rhétorique.

Cordialement.

Christophe Moreau 17/12/2006 07:46


D’un point de vue strictement statistique il existe la possibilité même si celle ci est infime, qu'il n'y ait aucune autre vie dans l’univers, et pour les vies intelligentes cette possibilité est encore moins infime.
Déclarer que c'est une évidence, d’un fait qui peut être n’existe pas est aussi peu malin que de dire qu’il est évident que Dieu existe parce que qu'il a bien fallu un architecte...
Probabilité ne veut pas dire calcul exact, si tu as 99,99999999999% des chances de quelque chose tu ne peux pas effacer d’un revers de manche les 0,00000000001%des chances du contraire.
http://pensamiento.over-blog.com/

Loïc 02/11/2006 16:58

Cher Boris,

Il y a dans ton discours un ton moraliste que je n'apprécie guère et comme la signature d'un désir d'en découdre avec moi. Malheureusement pour toi, je ne suis pas partisan des joutes verbales : je me contente bien plus modestement de proposer ma vision du monde, étayée par des arguments rationnels que tu as par ailleurs toute liberté de contredire. Merci de garder cela à l'esprit dans tes prochaines réponses.

Sur Socrate, encore une fois, sa reconnaissance de notre aporie fondamentale ("nous ne savons rien") n'est qu'une étape, un appel non pas à ne plus faire usage de la raison mais au contraire à utiliser cette faculté au profit d'une fin plus haute, c'est son fameux "gnothi seauton" ("connais-toi toi-même").

- Sur la vie extraterrestre, je n'ai rien à redire à ton analyse et ne puis que partager ton exaspération. D'un point de vue strictement statistique, il est *évident* que la vie existe sur d'autres planètes et tout aussi *certain* que la vie *intelligente* (et éventuellement plus évoluée que nous) existe dans le vaste univers.

- Sur l'inconscient, tu noteras que je nie uniquement l'inconscient *psychanalytique* qui constitue à mes yeux une imposture intellectuelle de premier ordre (le XXème siècle aura été riche en idéologies simplistes). En revanche, je ne nie pas l'existence d'un inconscient bio-psycho-social, tel que mis en évidence par plus d'un siècle de psychologie scientifique (et corroboré par les travaux des neurosciences, en particulier).

- Finalement, sur le libre-arbitre, je ne me réclame pas du tout du spiritualisme : je ne crois pas plus à l'âme qu'en Dieu. Simplement, je n’oppose pas, comme tu sembles le faire, déterminisme et libre-arbitre. Pour moi, au contraire, le déterminisme est le cadre naturel qui permet au libre-arbitre d’émerger en l’homme. Pour autant, je ne fais pas de la liberté une faculté ontologique de l’animal humain, mais une capacité qui se montre en acte, qui s’exerce, qui se gagne à la mesure des efforts déployés.

Cordialement.

Boris le hachoir 02/11/2006 03:37

blaaa blaa bblaa blablabla...
ton ego a dût emfler pendant mon départ.
tu a dut penser que la puissance de ton argumentation, signer par un remarquable sourire satisfait ":)" ne pouvait que me laisser sans voix...
mais ton spitch, m'a, il est vrai, laisser couac.
ça ressemble quelque peut à un monologue masturbatoire hors sujet...

le message de Socrate n'était certe pas un appel à la foi en lieu et place de la raison...

Ce que j'ai retenu de Socrate c'est que nous ne savons rien...(je ne voit pas de doctrine, d'étape, de moyen.)

Ce message on le trouve illustré dans le chef d'oeuvre de Denys Arcand: "les invasions barbares".

Dans ce film nous observons un intellectuel passionner, qui fut prof d'histoire à l'université
mais qui ce retrouve hospitalisé à la suite d'un cancer généralisé.
Il sait qu'il va mourir bientôt.

Ce personnage extrement cultivé se trouve
dans une urgence, une tension pour conclure sa vie.

Toutes ces questions qu'il s'est poser,
tout les livres qu'il a lut,
toutes l'expérience qu'il a aquit...
il doit trouver une conclusion....

...mais il est désespérement lucide et il dit:
"si au moins j'avais apris quelque chose...si au moins j'avais trouver un sens..."

c'est un passage tres émouvant, de voir cet homme si désemparer, qui a comsacrer sa vie au savoir et qu'il l'a enseigner
et qui finie par en arriver là..."si au mois j'avais apris quelque chose"...

de même, dans le chef d'oeuvre des années 70, d'Andrzej Zulawski: "l'important c'est d'aimer",
(si ce n'est pas là le sujet du film, on retrouve ce même cas de figure).

Un intellectuel conseil notre héros.
Il vit dans ce qui ressemble à une grotte tapisser de livres.
A un moment notre héros lui demande banalement "tu est sur"..et l'intellectuel déclame une véhemente tirrade et lui dit:

"non je ne suis sur de rien..et j'en CREVE..."
Il finit par devenir fou et meurt.




Tout à l'heure je suis tomber sur une émission sur france 5: "C dans l'air", le sujet était: seul dans l'univers?d'autre terre dans l'univers?...
et il y avait là des directeur de recherche en astrophysique, planetologue, journaliste,ect...

...je note le rappel des fait, c'est tellement absurde...

france5.fr:

"Sommes-nous seuls dans l'univers ? Existe-t-il d'autres planètes sur lesquelles pourraient se développer d'autres formes de vie ?

Depuis 1995, date à laquelle la première planète extrasolaire a été détectée, ce sont plus de 200 exoplanètes qui ont pu être référencées, en orbite autour d'une autre étoile que le Soleil.

Mais les moyens techniques dont nous disposons aujourd'hui ne permettent encore de repérer que des planètes géantes gazeuses, comme Jupiter. L'enjeu actuel des astronomes est d'en trouver des telluriques, c'est-à-dire similaires à notre Terre, car elles seules sont susceptibles d'offrir les conditions nécessaires à l'apparition de la vie.

Statistiquement, la communauté scientifique est convaincue qu'elles existent. Puisqu'on dénombre environ 100 milliards d'étoiles de type solaire dans notre galaxie,
il y aurait donc plusieurs dizaines de milliards de planètes extrasolaires.

Le télescope spatial Hubble, le VLT (Very Large Telescope) au Chili ainsi que d'autres outils ont permis de découvrir de nombreuses exoplanètes gazeuses mais les planètes telluriques, plus petites et constituées de roches et d'une surface solide restent invisibles."



....on se trouvait donc devant des gens qui se considère comme de grand savant..........mais aucun de ces cretins n'a eu l'honnêteter intellectuel de dire :
oui il est fort probable qu'il y ai des milliards de planètes tellurique semblable à la notre!!!!!!

Je pense que certains le pensaient mais étant donner que nous n'en avons pas la preuve scientifique
c'est un concept tabou qui ne peut être citer dans cette communanté de langue de pute que constitue ce genre de scientifique...

Alors je croit qu'il faux demeurer méfiant envers le savoir,
ces trouduculs ont découvert la première planètes extrasolaire en 1995!!!!!!!!! et ils tirent des conclusions sur des observations, soite (quand je regarde dehors la terre est plate, mais pourquoi pas...)
ils parlent donc de leurs observations comme d'argument si important
alors qu'en leur sein même, certain émmettent l'hypothèse que nous vivions dans un univers clos ce qui fausserait la valeur de ces observations...
te rend tu compte!!!1995!!!
il se donne de grand air mais ce ne sont que des techniciens moyennageux!!

...je m'emporte, je m'égard et tu doit t'ennuyer...
bref, "science sans conscience n'est que ruine de l'âme", et c'est toujours bon de le rappeler....(mais diantre, ces mec sont sacrement ruiner!!).

Consernant l'inconscient...je suis décu de ta part.
La psychanalyse tout comme la psychatrie sont des domaines que je connait mal et qui ne m'interresse que tres peu.
mais de là a nier notre putain d'inconscient...
...on parlait de grèce antique (Socrate) et je ne peut que te conseiller de partir à la quète des mystères d'Eleusis dont parlait récement Wasson, Carl Ruck et un certain Hoffman dont j'ai déja souligner l'importance des travaux...

Pour ce qui est de ton spitch sur le libre arbitre.
ton vécu n'est pas une illusion, il est bien réel, mais il n'a pas le sens que tu tient à lui donner.
et je pense que la détermination s'applique à la pensée, puisque celles-ci ont un lien direct avec la matière que contient nos crânes. La détermination n'êmpeche pas ta reflexion de s'exercer et ne nie pas son existence.
Mais c'est vrai que la reflexion pert de sa valeur.

Car je considère que ce que j'ai été ammener à penser, ce que je viens de retranscrire ce soir, à été déterminer par ce que j'ai vu et entendu, par mon vécue,
mon envirronnement, une infinité de causes...eh oui ce-ci n'est pas une émmanation intrinsèque de mon âme immatériel et éternel...désolé...

tu me fait penser à cet esclave qui dit à son maître qu'il avait été determiner à le voler..et son maître lui répondit que lui, était déterminer à le battre.

Je croit sincerement que le fait de comtempler ce dont est capable ton inconscient pourrait d'aider à comprendre certaines choses.
De plus l'expérience en question contient le message de Socrate en torturant le sophistes qui sommeil en nous.
Et pour les gens qui ne tombe pas dans les superstitions
la modifications de notre état de conscience par la chimie est la preuve que nous n'avons pas d'âme,
d'identité inaltérable, intrinsèque, extérieure à la matière.
Et c'est d'ailleurs pour ça que c'est un sujet tabou dans notre civilisations judéochretienne (comme chez les musulmans).

God bless tonton Albert Hoffmann, Leary le mystique pas si fou et les autres explorateurs de l'inconscient.

depuis la nuit des temps (mayas.ect...) l'homme utilise des carburants pour réflechir, pour voir,

mais chut!!! l'inquisition n'est pas terminer ("easy driver")...

THINK FOR YOURSELF AND QUESTION AUTHORITY

votre humble aiguilleur de conscience, Boris le Hachoir,
HAha..bonne nuit