Le saccage de la Terre.

Publié le par Miteny

Le monde dont nous avons hérité est en mauvaise santé. Qui pourrait affirmer le contraire ? La nature est la première victime. Les derniers animaux sauvages sont traqués et se cachent au plus profond des quelques vraies forêts qui restent. Beaucoup d’espèces sont sur le point de disparaître, beaucoup d’écosystèmes sont à l’agonie. L’homme s’autorise à prendre la place de tous les autres êtres vivants, qu’il considère comme n’ayant aucun intérêt si elles ne lui sont pas directement utiles.

Alors il tue, il pollue, il saccage. Il veut une grande famille, pour se sentir important et valorisé, avec beaucoup d’enfants, qui eux-mêmes auront beaucoup d’enfants. Mais ce faisant, sa terre se trouve surpeuplée. Les gens, trop nombreux, deviennent incapables de subvenir à leurs besoins. Ne serait-il pas préférable que nous soyons moins nombreux mais que nous vivions mieux ?

L’être humain détruit tellement vite son environnement que l’on compare souvent son action à celui du cataclysme qui a provoqué l’extinction des dinosaures, il y a 65 millions d’années. Nous courons à la catastrophe, c’est pour moi une évidence.

 

Beaucoup de signes sont selon moi très inquiétants et j’ai peur d’avoir à subir une grave crise économique suivi d’une période de grands troubles. Je n’ai pas envie de souffrir (comme tout le monde). J’aimerais vivre sur une Terre où règnent la paix et la sécurité.

Ces choses, les nations les réclament régulièrement. Ils croient sans doute qu’ils ont la capacité de les établir. Peut-être après tout. Moi, petit fonctionnaire insignifiant, je ne peux prétendre connaître l’avenir. Mais il me semble néanmoins que la période 2010-2050 constituera un cap difficile à passer. Mais ça tout le monde le sait, je pense. Quand on voit un fruit pourrir sur l’arbre, il ne faut pas s’attendre à qu’il redevienne frais et juteux quand on le cueille.

Publié dans L'avenir.

Commenter cet article