Religion1.

Publié le par Miteny

Nous venons de voir que l’existence de Dieu en tant qu’esprit est plus que probable. Bref, nous serions des consciences, des âmes, destinées par Dieu à devenir Dieu (en gros). Autrement dit, le fait que j’ai conscience de moi est la seule réalité dont je ne puis douter. De tout le reste je me dois de douter (et surtout de tout ce qu’on essaie de nous faire avaler de force) : je garderai donc toujours un œil critique sur tous les modèles et sur toutes les explications qu’on me proposera (et que je proposerai !).

Cette hypothèse (qui est pour moi plus qu’une hypothèse) doit avoir des conséquences pour la société humaine. Elle devrait servir de guide à tous nos contemporains dont la vie n’est qu’une errance, une recherche désespérée du divertissement.

Car le monde que j’observe est pour le moins affligeant. On pourrait le partager en 2 : d’un côté les « matérialistes nihilistes » qui ne pensent qu’à trouver le moyen de se faire une place au soleil (avec tout ce qui faut), et de l’autre les « matérialistes superstitieux » qui prient un faux dieu pour obtenir cette même place au soleil. Certes la « place au soleil » idéale diffère suivant les personnes et les passions qui les animent. Mais (triste conséquence) le pouvoir est, depuis des lustres, entre les mains d’une catégorie de gens dont la principale caractéristique est une ambition malsaine. A commencer par le pouvoir religieux.

En effet, qui n’a pas constaté que la parole des prophètes, souvent emprunt d’une grande sagesse, s’est trouvée très déformée par les institutions religieuses. Ils ont enfermé la vérité dans une boîte, un discours fini, mort. Ils n’ont su qu’imposer des dogmes, des croyances au peuple avide d’explications faciles. Mais pourquoi la religion ou la politique devraient être « faciles » ! Le fonctionnement du corps humain est-il « facile » lui !

 

 

 

 

Publié dans Religion.

Commenter cet article

le géanvert 10/03/2006 16:51

Salut miteny,
j'ai l'impression d'être un étranger ici,
tu sais, un peu du genre "ce n'est pas mes histoires, cela ne me concerne pas et je dois passer mon chemin"...
Mais en même temps quelque chose me retiens...
Je ne viens pas faire la morale mais franchement ta critique de la religion défrise ma barbe :-)
Qui a créé Dieu?
Qui peut répondre à cette improbable question?
Qui a créé les religions alors?
C'est nous bien sûr, les hommes. Qui critiques-tu mon ami, ces êtres ou quelques-uns de leurs systèmes?
Où te mène une telle attaque?
 
Maintenant imagines un instant que tu sois mahomet, jésus ou bouddha et que, empli de bienveillance, tu tantes d'instruire les hommes
C'est important. C'est pour eux. Ils doivent comprendre et cheminer. Que fais-tu, sur quel système ou non système aimerais-tu les voir s'embarquer en sachant que cette lutte contre les temps et grandement perilleuse (Guerres, Invasions, Pouvoirs, Cultures... etc)???
Qui critique propose...
Mais plus que cela
 
Tu dis que "nous serions des consciences, des âmes, destinées par Dieu à devenir Dieu (en gros)"
Si "dieu est tout" ou une infinitude et que ta conscience n'est pas dieu "pour "le moment"
C'est que ta conscience n'est Pas Tout et qu'Elle Est Fini... Cela ressemble à la définition d'une conscience fermée, n'est-ce pas?
Je ne connait pas grand chose aux religions occidentales que tu aggresses a grandes brassées, ce que je peux te dire c'est que
Cela n'est pas simple (ou fort simple au contraire) 
Cela peut paraître non naturel pour ton esprit
Mais pour s'ouvrir (et donc cheminer) il faut arrêter de choisir et de Discriminer ;-)
Aimer les hommes
Accepter chacun de leurs travers
Aimer toutes choses
Se fondre dans la lumière
Une pincée d'humour, un zeste d'amour dans un plat de confiance et de persévérance