Esprit ou matière.

Publié le par Miteny

Dieu, un être infini et parfait auquel on ne peut attacher aucun « accident ». Attention, j’entends par accident, toute aliénation d’une idée parfaite.

Ainsi vous pourrez demander à n’importe quel scientifique, pour eux l’infini n’existe pas : il n’a aucune réalité matérielle. Mais pourtant l’infini existe, au moins dans notre tête. Et c’est lui qui, continuellement, nous aide à penser, car il nous donne la référence, que l’on aliène systématiquement.

Nous ne sommes que des êtres spirituels attachés à un monde certes très matériel, mais qui n’existe pas. C’est quand notre conscience tente de s’approcher de Dieu qu’elle existe « plus ». Comme dirait Hegel : « La pensée n’ayant rien hors d’elle a ce rien hors d’elle ; ne laissant rien hors d’elle, elle ne laisse être que ce rien. »

Généralement, c’est le contraire qui est admis. La matière est éternelle alors que nous autres, pauvres êtres humains, sommes éphémères. Mais il s’agit peut-être d’un artifice de la logique, une erreur par manque d’analyse. Peut-être que seul l’esprit est éternel et qu’il n’y a rien en dehors de lui.

Publié dans Métaphysique.

Commenter cet article