Comparaison lumière/douleur et réponse aux critiques.

Publié le par Miteny

Ma question tout simple : que faut-il pour que de la douleur (lumière) apparaisse ?

Un corps doté d’un système nerveux (une lampe dotée d’un filament) frappé (allumée).

 

Est-ce suffisant ?

Et bien pour la lumière oui.

Une première Lapalissade : il suffit qu’une lampe soit allumée pour que de la lumière apparaisse. C’est vrai pour tout le monde.

Pour la douleur non.

 

Une deuxième Lapalissade : Pour chacun d’entre nous, la douleur n’est produite que par un seul corps: le sien. Il ne suffit pas qu’un corps soit frappée pour que de la douleur apparaisse. 

Une précision : une affirmation n’est possiblement vraie que pour les gens, les êtres vivants. Pas pour les lampes !!! On m’a répondu que « pour la lampe, la lumière n’est émise que par son filament ». Au-delà de la bizarrerie (« pour la lampe »), c’est faux. Il suffit de fournir à la lampe un moyen de locomotion pour qu’elle se rende compte que dans les autres pièces, il y a aussi de la lumière. On peut se demander d’ailleurs comment la lampe se rend compte que les choses (dont la lumière) existent… mais bon.

 

Les réponses qu’on me fait : 

1. La clôture phénoménologique. Mais qu’est ce que c’est ?? Je ne sais pas. Je crois que c’est le fait de dire que Pour chacun d’entre nous, la douleur n’est produite que par un seul corps: le sien. Et alors ??

2. La douleur est produite par un corps pour ce corps. Là encore je ne sais pas ce que ça veut dire. De plus c’est une affirmation gratuite. Il faut tout de même raison garder.

Si on commence à dire n’importe quoi, je vais bientôt affirmer que ma voiture a mal lorsque je donne un coup de pied dans ses pneus. Si, si je vous assure… Vous ne l’entendez pas crier, mais elle a vraiment mal…

Je crois qu’il faut arrêter de dire n’importe quoi juste pour le plaisir de nier des évidences.

La vérité, c’est que lorsqu’on frappe une lampe, une voiture ou un individu qui n’est pas soi-même, la douleur n’apparaît PAS !

Pour qu’elle apparaisse, il faut donc quelque chose en plus qu’un système nerveux, même très élaboré…

 

Publié dans En toute rigueur.

Commenter cet article

Loïc 07/07/2006 18:59

Ce que je trouve intéressant dans un message comme celui de "Une âme", c'est cette certitude affichée de détenir une vérité définie comme absolu et donc, à l'envers de cette médaille, l'absence totale de distance critique vis-à-vis de son propre vécu, absence caractéristique de l'illusion (i.e. quelque chose répondant à un désir, une illusion n'étant pas nécessairement fausse). Voilà la différence entre le "croyant" (en 'Dieu' ou la psychanalyse, par exemple) et le "sceptique". Tandis que le premier ne fait aucun retour sur lui-même, le second use de sa raison pour mettre en doute jusqu'au plus intime de lui-même.

tzenga 06/07/2006 21:47

Chaussé-hey aux moines...
:-)

Miky 04/07/2006 02:31

Amen...

Une âme... 01/07/2006 22:21

Le corps spirituel ressemble trait pour trait au corps physique que nous quittons au moment de la mort terrestre. C’est parce que ces 2 corps, le physique et le spirituel, se forment en même temps dans l’ADN de nos cellules. C’est le code génétique qui décidera de l’aspect du corps physique et c’est lui, aussi curieux que cela puisse paraître, qui assurera sa ressemblance parfaite avec le corps spirituel.

Tout se passe dans les particules élémentaires des filaments d’ADN contenus dans le noyau de toutes nos cellules… Il faut comprendre qu’a chaque onde de matière est associée une onde d’esprit que j’appellerai onde-pilote-informationnelle. C’est cette onde minuscule qui fait le travail. Elle sait ce qu’elle a à faire. Elle est consciente de ce qui lui est demandée, elle en est informée. Je l’appelle ainsi parce qu’elle possède a la fois l’information-connaissance de ce qu’elle doit accomplir et l’information–organisation de ce qu’elle accomplira.
Le processus est toujours le même dans tous les atomes. L’onde pilote-informationnelle, par la vitesse de ses vibrations, entraîne l’onde de matière de chaque particule et c’est alors, pour chaque particule, le spin bien connu des physiciens. Il est normal de penser que c’est l’onde de matière qui fait tourner la particule sur elle-même, mais ce qui n’est plus normal, c’est de constater l’extraordinaire travail de la nature dans les cellules animales et humaines, et de ne pas penser que quelque chose d’Invisibles préside a toute l’opération, à leur duplication, a cette organisation très complexe de la reconstitution de deux filaments d’ADN, et la façon que la cellule a d’emmagasiner les particules chimiques dont l’ADN aura besoin pour ce reformer dans chaque noyau des cellules-filles, en partant de la moitié de l’ADN de la cellule-mère.

Comment donc peuvent se réaliser tant d’interactions à ce point efficace ?
C’est l’onde pilote-informationnelle de chaque élémentaire de chaque atome qui dirige sciemment le travail élémentaire auquel elle est associée, souvent en interconnexion avec d’autres ondes informationnelles.

Mais comment s’échappent le corps spirituel et l’âme qu’il contient ? Rappelant que le corps spirituel est l’enveloppe de l’âme….
Et bien, au moment de la mort du corps physique, toutes les ondes pilotes informationnelles des molécules d’ADN se détachent ensemble des particules de matière qui leur étaient associées. Aucune d’elles ne peut s’échapper. Au moment de la séparation des deux corps, de celui qui a terminé son rôle terrestre et de celui qui va partir pour l’Invisible, les ondes pilotes se retrouvent toujours et en toutes circonstances, regroupées. La partie matérielle de chaque élémentaire, privée de son onde d’esprit, meurt sur place.
Il se passe quelque chose d’un peu complexe pour l’âme. L’ADN, en transmettant les caractères héréditaires, transmet aussi une partie de l’esprit des parents et des grands-parents. Cette parcelle d’esprit va s’associer à toutes les ondes de l’âme qui est incorporée au moment de la naissance, ce qui ne se produit pas chez le jeune animal. Par conséquent les ondes pilotes de l’âme qui ont déjà une conscience supérieure a celles des ondes pilotes des particules qui s’échappent, seront capables d’encore plus de connaissances et d’organisations.

Voilà pourquoi l’homme est un être pensant, voilà pourquoi ses onde pilotes informationnelles sont douées d’une forme de pensée plus complexe que toutes les ondes d’esprit réparties dans la nature.

Ce qui est à retenir, c’est que l’onde esprit entraîne l’onde de matière de chaque élémentaire et ainsi chaque atome remplit sa mission. Cette onde pilote, associée à toute onde de matière est une infime parcelle des ondes qui constituent Dieu, a des degrés différents de conscience !

La forme la plus simple des ondes spirituelles se trouve dans les minéraux. Déjà plus élaborées, on les retrouve dans les végétaux, dont on peut dire qu’ils possèdent une ébauche d’âme. Il faut parler avec affections aux arbres, aux plantes ou aux fleurs que vous cultivez, parce que les végétaux ressentent psychiquement vos attentions…

Mais c’est vrai que le niveau le plus élevé de complexité en revient à l’âme humaine qui est incorporé aux nouveau-nés. Les ondes informationnelles qui la constituent ont une très grande capacité d’information-connaissance. Elles enregistrent tout le vécu de l’être humain et tout ce qu’il aura appris au cours de sa vie terrestre, ainsi que ses tendances, ses désirs, ses craintes… Elles formeront le conscient et l’inconscient, tout a la fois et c’est pour cette raison que l’âme, en quittant le corps terrestre, emporte avec elle toute la personnalité de celui auquel elle appartient….


Miteny a dit dans une commentaire : Je ne comprends pas pourquoi j'existe. Comment veux tu que je donne alors un sens à ma vie?

J’ai...comme pour tout le monde, un grand respect pour toi… Mais pour avoir été dans la même situation que toi pendant longtemps, je te dirais que la réponse, c’est toi seul qui la possède. Si les personnes ne peuvent comprendre ce vide en toi, cette chose qui te manque.. ce que tu voudrais savoir.. Comment veux-tu qu’ils te donnent une réponse ? Je ne pense pas que ce soit une erreur de demander l’avis des autres, mais je pense que ça peut te blesser encore plus que tu n’es déjà intérieurement… Je sais que tout semble dérisoire pour toi, que tout est parfois brouillon et que tu cherches la vérité… Je ne pense pas que mon vécu pourra t’aider, ni même peut-être mes quelques phrases écrites ici, que tu n'comprendras peut-être même pas, car je sais...c'est complexe... mais c'est comme ça...
moi aujourd’hui, j’ai trouvé cette vérité… Dieu existe oui .. Il est en toi comme en nous tous et si tu cherches ses réponses, c’est que tu n’es pas loin de le trouver… Je te le souhaite, je souhaite que ton âme t'éclaircisse comme la mienne m'a éclairci...
Je suis de tout cœur.. ou plutôt de toute âme avec toi…

Bonne continuation…

Loïc 29/06/2006 19:25

Miteny,

Tu as un grand sens de l'humour. Tu en appelles à la raison, pour aussitôt embrayer sur des arguments d'une irrationalité patente. Par exemple, ta comparaison entre la lumière d'une lampe, phénomène physique, empirique et la douleur que ressent un être humain (parce que la douleur, c'est ça : une *sensation*, et tout être doué d'un peu d'intelligence comprend immédiatement que la notion de sujet sous-tend celle de sensation). Une telle comparaison n'est pas pertinente et ne fait qu'obscurcir le problème que tu te poses. Ensuite, il appert que tu n'as pas compris ce qu'est la clôture phénoménologique. Il ne s'agit pas du fait de dire que "la douleur n'existe que pour un seul corps" mais d'affirmer, expérience à l'appui (d'où l'adjectif "phénoménologique"), que la douleur ne concerne jamais qu'un seul sujet, qui se confond effectivement avec un corps, le sien. Si mon voisin se coupe un doigt, JE n'ai pas mal. Lorsqu’une lampe s’allume, c’est l’ampoule de CETTE lampe qui s’allume, pas celle qui se trouve dans ton garage ou celle qui est fixée au plafond d’un laboratoire de recherche américain, à des milliers de kilomètres.