Une démarche et un raisonnement.

Publié le par Miteny

Je propose une démarche et un raisonnement.

Si un raisonnement est faux, on doit pouvoir me dire où se trouve l’erreur.

D’où la démarche proposée : trouver l’erreur.

Quant au raisonnement, le voici : 

 

Première étape.

Un constat simple.

« Personne ne peut ressentir ce que je ressens et je ne peux pas ressentir ce que ressent autrui. »

« Rationalisation » de ce constat (avec l’exemple de la douleur) :

« Il existe un et un seul p, p<N, tel que « Ip frappé » implique l’existence d’une sensation de douleur associée à Ip. »

Appelons ce phénomène (sensation de douleur) A.

 

 

 Deuxième étape. 

Or, un principe simple de la logique est le suivant :

2,3, 100, N entités identiques sollicitées de la même manière produisent le même phénomène.

Autrement dit « la connaissance de la cause dépend de celle de l’effet et l’enveloppe ».

Exemples : n’importe quoi, lampe… 

 

 

Troisième étape. 

Faisons l’hypothèse suivante :

Le corps humain (cerveau…) produit A.

Donc, en vertu du principe précédent, à chaque fois qu’un corps humain est sollicité, on devrait constater l’existence de A… sauf à remettre en cause l’étape précédente.

Si erreur, il y a, il faut dire à quel endroit et ensuite approfondir.

Publié dans Démonstration.

Commenter cet article

tzenga 11/05/2006 18:52

Non, tu a mal compris l'article de science et vie tu l'interpretes comme ça t'arrange.
Tu SIMPLIFIE pour te forger une vérité.

Sciences et vie dis en substance que tout ce que l'on peut obtenir de plus réel et de plus concret est assimilable a de l'information. Cela peut légitimement être vu comme... de l'information.

Mais l'article dis aussi que ce qui deviens évident, c'est que la réalité restera à jamais derriere un masque infranchissable.

Que nous ne devons plus parler de "réalité" mais de "ce qui nous est accessible de la réalité".

Comme si le réel était une image parfaite et que tout ce que nous pouvions en obtenir, de plus réel et concret était une image "pixelisée" donc imparfaite et ne pouvant être qualifiée de "réalité".

Nous nous heurtons au mur, non pas de la précision de nos appareils, mais de ce que la nature PEUT nous offrir.

La nature, même si on lui attribue une "bonne volonté" ne peut se dévoiler entierement à nous. Toute notre science, n'est que ce que la nature peut donner comme information sur elle même.

Au dela il y a une espèce de "barrière de Planck" qui nous tiens à jamais hors de porté de la "réalité".

Ce que les scientifique découvre aujourd'hui, et dont Platon avait eu l'intuition il y a tres longtemps, c'est que nous sommes CONDAMNES à errer dans une caverne sans jamais pouvoir nous retourner pour voir la lumière crue.

Voila ce que disais l'article de science et vie.

Loïc 11/05/2006 18:49

"""""Si, pour moi, c'est très mystérieux. La preuve, c'est que mon raisonnement ne contient aucune erreur, c'est donc bien que la conscience (d'exister, d'avoir mal) ne peut pas être produite par le corps: c'est illogique.

Conclusion plus simple: l'esprit transcende la matière."""""

>> Ton raisonnement ne contient pas d’erreur mais reste incomplet : il lui manque la fameuse preuve qui fait qu’il se constitue en *non sequitur* : qu’est-ce qui te permet en effet d’affirmer que la clôture phénoménologique propre à chaque sujet *implique* la transcendance ontologique de chaque sujet ? (Si je prends un exemple : en quoi le fait que je ne puisse pas *ressentir* la douleur d’autrui implique-t-il le fait que la douleur que je ressens relève d’une quelconque transcendance, bref, que mon système nerveux ne suffit pas ?) Pour l’heure, tu n’as apporté aucune réponse à cette question.

miteny 11/05/2006 18:33

Tout à fait. La matière ne serait que de l’information. C’est la nouvelle théorie à la mode en physique. Et, selon certains physiciens, cela expliquerait bien des choses notamment le fait que la mécanique quantique ait pu être décrite avant même que l’existence des atomes ne soit connu.

La matière étant une information (Science et Vie), il s’agit donc d’une structure conceptuelle, qui n’a de réalité que parce que l’esprit existe et transcende tout.

Moi, je ne fume rien et c’est peut-être une erreur (mais je bois….)

tzenga 11/05/2006 18:22

Je vais te dire que certains jumeaux ont sincerement prétendu qu'ils avait ressenti l'accident de leur jumeau à des centaines de kilomètres de distances. Et que rien ne permet de démontrer que ça n'est pas vrai !

Moi aussi ce que je raconte est tres simple !

Et toi tu en fait simplment ABSTRACTION parce que cela t'arrange !

Quand à la gravitation, avant récemment personne n'aurait oser dire

"gravitation, electro-magnétisme et matière, c'est pareil"
Aujourd'hui plusieurs personne le disent ! Equations à l'appui !!

a quand quelqu'un qui affirmera équations à l'appui que :

"Esprit et matière, c'est pareil"

Je fume du "Saint Maclou" !
Et toi ?

miteny 11/05/2006 18:12

Tu m'impressionnes. Tu vas me dire que tu es capable de ressentir ce qui m'arrive par exemple? C'est pourtant très simple, ce que je raconte.
« Personne ne peut ressentir ce que je ressens et je ne peux pas ressentir ce que ressent autrui. »... c'est donc faux.

Que vient faire la gravitation dans cette histoire?? d'où ma question: qu'est ce que tu fumes?