Un effet secondaire de quoi?

Publié le par Miteny

J’avais écrit :

« Du seul point de vue valable pour tout le monde :

1. L’existence de l’expérience directe de l’existence, de l’expérience directe de la douleur est nécessaire (inévitable).

2. Ces expériences ne concernent qu’un et un seul corps. »

 

Un phénomène Y existe (et même avec beaucoup de force).

L’existence d’une chose de type Z (comme In) ne suffit pas pour faire apparaître ce phénomène. Donc il faut autre chose, cela me semble logique.

Dire qu’un phénomène est un « effet secondaire » ne résout rien. Ce que je veux savoir, c’est l’origine de cet effet secondaire.

Si on dit que cet effet a pour origine Ip, p quelconque, cela revient à affirmer que « In est frappé », n quelconque, implique l’existence de l’expérience insupportable de la douleur (par exemple).

Je me suis placé du point de vue valable pour tout le monde. Valable pour tout le monde signifie valable pour chacun d’entre nous.

Donc par exemple, valable pour Miteny : « In est frappé », n quelconque, implique donc Miteny a mal. De même pour Miky etc…

C’est bien sûr faux… Donc cet effet secondaire n’est pas seulement l’effet du fonctionnement du corps Ip, In…

Publié dans Démonstration.

Commenter cet article

Loïc Talmon 15/04/2006 03:07

Miteny,
Je ne reprends pas ta terminologie parce qu’à mon sens elle ne fait que compliquer les choses inutilement, je ne suis d’ailleurs pas le seul à te le faire remarquer. Tu me demandes de quel fonctionnement objectif il s’agit. C’est simple : celui de l’organisme que tu te proposes d’étudier. Le versant subjectif du fonctionnement nerveux de cet organisme sera, si je me réfère à ton exemple, de la douleur. Encore une fois, je ne vois pas le problème. Pour moi, tu tournes en rond.

tzenga 14/04/2006 20:57

Miteny :J’ai pris l’exemple de la douleur parce que personne ne peut nier l’existence de la douleur Moi, j'ai pris l'exemple de l'Amour, parce que tout le monde à une fois dans sa vie ressenti l'Amour !!!!Toi tu fait n'importe quoi, tu saccages tout ce que la spiritualité peut avoir de BEAU !!St-exupéry disait :La grandeur de la prière réside d'abord en ce qu'il n'y est point répondu.Antoine De St-Exupéry (Tonio pour les intimes) - Citadelle -http://www.saint-exupery.org/creer-liens/citations/citations-liste.php?livre=citadelleMais bordel !C'est PARCE QUE  Dieu est INDEMONTRABLE Qu'il est beau, magnifique et véritablement ENCHANTEUR !Homme sans véritable FOI Celui qui n'a pas compris cela !!!!Et je ne suis pas croyant !!!Enfin, parfois, je me sens vraiment partagé !!!Je comprends les croyants, et je comprends les athés....Moi, je suis, communement parlant, un "athé".

Miky 14/04/2006 20:33

Miteny,
Tes explications sont de plus en plus confuses... Tu n'as pas répondu, de plus, aux questions simples que je te posais :
>

miteny 14/04/2006 19:12

Tzenga, tzenga.
Je ne veux pas montrer que Dieu, c’est la souffrance mais que Dieu d’abord EXISTE (pour ce qui concerne sa personnalité, on verra après) et que la conscience de soi, de ses certitudes… vient de Dieu.
J’ai pris l’exemple de la douleur parce que personne ne peut nier l’existence de la douleur alors qu’il arrive parfois que le mot « conscience » soit trop flou (et d’ailleurs il est flou).
En même temps, je dis ça parce que je ne comprends pas quelle est la cause de ce phénomène : la conscience directe des choses.
 

Elle semble venir d’un et un seul corps, ce qui n’est pas vraiment logique. Tu avais été d’accord d’ailleurs, il y a bien longtemps….
J
 


 

Loïc.
D’accord, mais le fonctionnement objectif de quoi ? (dans mon exemple, il y avait Ip, In….)

Loïc Talmon 14/04/2006 18:23

Miteny,
"""""Dire qu’un phénomène est un « effet secondaire » ne résout rien. Ce que je veux savoir, c’est l’origine de cet effet secondaire."""""
>> Si tu as lu la récente discussion que j’ai eue avec Miky, tu as ta réponse : les qualia (ici la douleur), en tant qu’épiphénomènes, ont pour origine le fonctionnement objectif, point. Ils ne sauraient avoir d’autres causes, sauf à poser le dualisme interactionniste.