III. Une explication scientifique en appelle une autre.

Publié le par Miteny

Premier point. 

La science cherche à expliquer qu’est ce qui a provoqué tel ou tel état de fait ou situation. Je pense qu’on ne peut pas le nier. Par exemple la science explique l’apparition de l’homme, l’existence du soleil…

Êtes vous d’accord ?

 

Deuxième point. 

Une explication scientifique (hasard et nécessité) appelle une autre explication scientifique.

Je crois qu’il s’agit là d’un point délicat. Quelques exemples :

On peut expliquer l’apparition de l’homme par l’évolution. La réussite de l’évolution s’explique par le caractère unique de la Terre. Le caractère unique de la Terre s’explique par la formation du système solaire et ainsi de suite en passant par la formation des galaxies, le big-bang…

Après le big-bang, cela devient plus délicat. Néanmoins les hypothèses existent : multivers de niveau 1, 2, 3 et 4…

A ma connaissance, le multivers de niveau 4 est l’hypothèse qui va le plus loin. Mais ça ne change rien. Même cette explication appelle nécessairement une autre explication puisqu’on ne SAIT PAS ce qui a permis au multivers de niveau 4 d’exister. Un multivers de niveau 5 ? On ne fait que déplacer le problème.

Si quelqu’un nie ce que j’affirme ici, qu’il me trouve un contre-exemple. Qu’il me trouve une théorie scientifique qui ne soulève aucune nouvelle interrogation. Qu’il me trouve une description de l’Univers dont on puisse dire qu’elle ne demande aucun éclaircissement quant à son existence. 

 

Troisième point. 

Que l’Univers puisse abriter la vie, être fécond, ne va pas de soi. Voir II.

Or c’est un des buts de la science : expliquer ce qui a autorisé l’Univers à être fécond ?

Oui ou non ?

Je m’arrête là parce que je pense que c’est une étape importante à valider.

 

 A SUIVRE…

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Miky 28/04/2006 22:51

Salut Miteny,
Je t'invite à lire mon nouvel article :
Arguments par ignorance et hypothèses invérifiables
Il fait la critique des arguments de ceux qui prétendent pouvoir inférer Dieu par l'usage de la seule raison raisonnante...
Amicalement,
Miky

Miky 21/03/2006 22:09

Miteny,
Ton raisonnement n'est pas complet. Permet-moi de le compléter ;-)
Supposons que Dieu ait créé l'Univers.
Si cela est vrai, alors il a bien fallu que Dieu opère à un acte créateur, qu'il ait, à un moment donné, l'intention de créer le monde qui germe dans son esprit.
Quelle est l'origine de cette intention ?
Scientifiquement, seuls le hasard et la nécessité peuvent expliquer l'intention divine d'avoir créé le monde. Toutefois, selon les lois du hasard et de la nécessité, Dieu aurait pu vouloir faire tout à fait autre chose que créer un Univers stable contenant la vie.
La probabilité que Dieu ait voulu créer ce type d'Univers qui est le nôtre est très très faible. Qu'il l'ait voulu ne va pas de soi.
Il faut donc admettre l'existence d'un MétaDieu qui a implanté en Dieu le désir de créer un Univers contenant la vie.
:-)
Miky
PS : Ultérieurement, je réglerai la question de savoir pourquoi le MétaDieu a implanté en Dieu ce désir créateur ;-)

Miky 21/03/2006 21:58

Je résume ton raisonnement :
1. Tout ce qui a un commencement a une cause.
2. L'Univers a un commencement.
3. L'Univers a une cause.
4. Cette cause est un être sans commencement.
5. Cet être sans commencement est Dieu.
Critique :
1. Pourquoi ne pourrait-il pas exister des êtres avec un commencement mais sans cause ?
2. Est-ce bien sûr ? Certes, notre univers, avec un petit u, a un commencement, le Big Bang, mais l'Univers avec un grand U en a-t-il un ?
3. Même si l'Univers a un commencement, pourquoi aurait-il une cause ?
4. Imaginer un être sans commencement est aussi difficile que d'imaginer une regression infinie de Big Bang --> Big Crunch.
5. En quoi des caractéristiques généralement attribuées à Dieu comme une conscience et de l'amour sont-elles pertinentes pour expliquer l'Univers ?
Miky

Loïc Talmon 21/03/2006 19:32

"""""Premier point. 
La science cherche à expliquer qu’est ce qui a provoqué tel ou tel état de fait ou situation. Je pense qu’on ne peut pas le nier. Par exemple la science explique l’apparition de l’homme, l’existence du soleil…
Êtes vous d’accord ?"""""
>> Oui. Avec le bémol suivant : la science ne répond qu’aux questions d’ordre empirique, c’est-à-dire au comment. La science met en relation des phénomènes, point. La science ne prétend pas à la mise au jour de « cause finales ».
"""""Deuxième point. 
Une explication scientifique (hasard et nécessité) appelle une autre explication scientifique.
Je crois qu’il s’agit là d’un point délicat. Quelques exemples :
On peut expliquer l’apparition de l’homme par l’évolution. La réussite de l’évolution s’explique par le caractère unique de


la Terre. Le caractère unique de

la Terre s’explique par la formation du système solaire et ainsi de suite en passant par la formation des galaxies, le big-bang…
Après le big-bang, cela devient plus délicat. Néanmoins les hypothèses existent : multivers de niveau 1, 2, 3 et 4…
A ma connaissance, le multivers de niveau 4 est l’hypothèse qui va le plus loin. Mais ça ne change rien. Même cette explication appelle nécessairement une autre explication puisqu’on ne SAIT PAS ce qui a permis au multivers de niveau 4 d’exister. Un multivers de niveau 5 ? On ne fait que déplacer le problème.
Si quelqu’un nie ce que j’affirme ici, qu’il me trouve un contre-exemple. Qu’il me trouve une théorie scientifique qui ne soulève aucune nouvelle interrogation. Qu’il me trouve une description de l’Univers dont on puisse dire qu’elle ne demande aucun éclaircissement quant à son existence.""""" 
>> Toujours d’accord, avec une remarque : ‘Dieu’ est probablement l’explication qui, tout en n’étant pas scientifique, soulève le plus d’interrogation ! ‘Dieu’ déplace éternellement « le problème ».
"""""Troisième point. 
Que l’Univers puisse abriter la vie, être fécond, ne va pas de soi. Voir II.
Or c’est un des buts de la science : expliquer ce qui a autorisé l’Univers à être fécond ?
Oui ou non ?
Je m’arrête là parce que je pense que c’est une étape importante à valider."""""
>> A ma connaissance, la science explique la fécondité de l’univers (néguentropie locale, évolutionnisme). Du reste, la (toute relative) fécondité de l’univers n’est pas plus « étonnante » que sa stérilité.