Kamikaze.

Publié le par Miteny

Je ne suis pas un vrai kamikaze. Je hais la violence (enfin surtout celle qui fait mal et qui tue). Mais, mais… je veux maintenant tout donner pour pouvoir démontrer l’existence de Dieu. C’est étrange, mais je ne sais pas pourquoi je fais ça. Suis-je fou ? Probablement un peu. Peut-être que Dieu m’ordonne d’agir ainsi ? C’est une hypothèse à creuser.

Quoiqu’il en soit, je persiste : je proposerai même de l’argent que je n’ai pas à celui qui sera capable de me prouver mon erreur.

 

Je me permets même de m’adresser ici à tous les extrémistes, à tous les terroristes (je suis un peu mégalo aujourd’hui) :

« Arrêtez de vous faire sauter la tronche, ça ne sert pas Dieu. Militez plutôt pour l’organisation de ce débat qui m’est si cher ! Il est indispensable que les athées aient le droit à la parole. Comprenez au moins ça ! Je veux même les payer pour qu’ils exposent leurs arguments. C’est en démontrant l’existence de Dieu dans un monde de totale liberté d’expression que l’on sert vraiment sa cause. »

Publié dans Religion.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

seb 22/03/2006 14:41

Un petit détail pour seb qui ne semble pas avoir très bien compris mon propos. Du côté du supposé axe du bien (selon Bush) comme du côté du supposé axe du mal (encore selon Bush), on croit fermement en Dieu.
J'ai donc tout à fait le droit d'en déduire que leur conflit n' a rien à voir avec Dieu.
Logique effectivement. Je ne savais pas que vous aviez des ordinateurs en HP.
 

miteny 21/03/2006 18:14

Un petit détail pour seb qui ne semble pas avoir très bien compris mon propos. Du côté du supposé axe du bien (selon Bush) comme du côté du supposé axe du mal (encore selon Bush), on croit fermement en Dieu.
J'ai donc tout à fait le droit d'en déduire que leur conflit n' a rien à voir avec Dieu. Par contre c'est un vrai conflit religieux. La religion ne serait-elle pas donc l'ennemi de Dieu? C'est une hypothèse à creuser surtout si l'on admet que Dieu est du côté de la raison et que les religions sont du côté de la bêtise, de la superstition, des affirmations gratuites et stupides, des coutumes absurdes, des traditions de merde...
 

Seb 21/03/2006 00:14

Troisièmement, j’ose penser que la démonstration de l’existence de Dieu pourrait avoir des conséquences politiques ( !)Oui oui l'axe du Bien, l'axe du Mal, tout ca. Formidable. Dieu et la politique font un sacré bon ménage, c'est certain.

Loïc Talmon 18/03/2006 19:03

"""""Pourquoi démontrer l’existence de Dieu ?
Premièrement parce c’est, selon moi, une réalité incontournable. Einstein, par exemple, était fasciné par la relativité du temps et il lui a pratiquement consacré sa vie. Pourquoi ? Le savait-il lui-même ?"""""
>> A ceci près que la question de la relativité du temps s'inscrit dans le cadre de la rationalité scientifique, ce qui n'est pas le cas de la question de Dieu, qui sort même du cadre de la rationalité tout court.
"""""Deuxièmement, j’espère ainsi savoir pourquoi j’existe. J’ai une vie (des souvenirs, des amis, une famille), j’existe et cela me paraît complètement saugrenu. J’aimerais vraiment savoir pourquoi j’ai cette vie et pas une autre. Je l’ai déjà dit plusieurs fois : pourquoi « je » suis dans ce corps là ?"""""
>> Tout d'abord, tu poses l'existence comme quelque chose qui serait extraordinaire, ce qui implique que pour toi, la "norme", ce serait plutôt le néant : pourquoi ? Ensuite, tu poses l’existence de quelque chose que tu appelles « je » comme indépendant de ton corps : pourquoi et peux-tu montrer que « je » existe en tant que tel ? Enfin, que fais-tu de tous les déterminismes qui font que tu es ce que tu es : l’évolution biologique, les générations précédentes, tes parents, ton pays, etc. ?
"""""Comme s’il existait un « je » transcendantal que j’assimilerais à la certitude d’exister, nécessaire, qui ne peut pas ne pas exister (voir la critique de l’idée du néant par Bergson, qu’il est possible, à mon avis, d’étendre à ce « je ») et qu’il se retrouvait dans ce corps, pour une raison que j’ignore. """""
>> « Comme si », comme tu dis. Démontre l’existence de ce « je » et ce sera un bon début.
"""""Mais je sais que sur ce point, j’ai beaucoup de mal à expliquer mon désarroi. """""
>> En effet. ;-)
"""""Troisièmement, j’ose penser que la démonstration de l’existence de Dieu pourrait avoir des conséquences politiques ( !). Il me paraît absurde de vouloir gérer la société humaine si on ne sait pas ce qu’est vraiment l’homme. Cela paraît logique. N’importe quel président, n’importe quel roi devrait, à mon sens se dire : « je suis responsable de plusieurs millions de personnes. Si je veux vraiment bien faire mon boulot, je dois avoir le maximum d’informations sur ce qu’est un être humain ». """""
>> Il est possible de savoir ce qu’est l’homme sans poser Dieu. De nombreuses disciplines s’appliquent à cela : psychologie, biologie, histoire, philosophie, etc.

Cordialement.

miteny 18/03/2006 18:11

Pourquoi démontrer l’existence de Dieu ?
Premièrement parce c’est, selon moi, une réalité incontournable. Einstein, par exemple, était fasciné par la relativité du temps et il lui a pratiquement consacré sa vie. Pourquoi ? Le savait-il lui-même ?
Deuxièmement, j’espère ainsi savoir pourquoi j’existe. J’ai une vie (des souvenirs, des amis, une famille), j’existe et cela me paraît complètement saugrenu. J’aimerais vraiment savoir pourquoi j’ai cette vie et pas une autre. Je l’ai déjà dit plusieurs fois : pourquoi « je » suis dans ce corps là ?
Comme s’il existait un « je » transcendantal que j’assimilerais à la certitude d’exister, nécessaire, qui ne peut pas ne pas exister (voir la critique de l’idée du néant par Bergson, qu’il est possible, à mon avis, d’étendre à ce « je ») et qu’il se retrouvait dans ce corps, pour une raison que j’ignore.
Mais je sais que sur ce point, j’ai beaucoup de mal à expliquer mon désarroi.
Troisièmement, j’ose penser que la démonstration de l’existence de Dieu pourrait avoir des conséquences politiques ( !). Il me paraît absurde de vouloir gérer la société humaine si on ne sait pas ce qu’est vraiment l’homme. Cela paraît logique. N’importe quel président, n’importe quel roi devrait, à mon sens se dire : « je suis responsable de plusieurs millions de personnes. Si je veux vraiment bien faire mon boulot, je dois avoir le maximum d’informations sur ce qu’est un être humain ».

 

Cordialement.