Le dessein intelligent en 4 points.

Publié le par Miteny

I. « Si on exclut l’existence d’une intelligence organisatrice, on est obligé de trouver une explication à tout ce qui existe en évoquant uniquement le hasard et la nécessité. » 

En effet, en l’absence de force de création, les particules, les éléments qui constituent l’univers pris absolument n’obéissent qu’aux lois de la physique déterminées par leurs natures et la nature de leur environnement. C’est ce qu’on appelle la nécessité.

Cependant, souvent, cette dernière ne suffit pas. En effet, certaines coïncidences sont la plupart du temps indispensables (par exemple, la taille du soleil et de la Terre …) qui s’expliquent par le très grand nombre de solutions disponibles (les systèmes stellaires en l’occurrence).

Dans une perspective athée, il n’y a pas d’autres « forces » que le hasard pour les conditions initiales et la nécessité (détermination des évènements selon les lois de la physique) à la disposition du scientifique.

 

 

 

II. « Mathématiquement ou physiquement, les solutions « chaotiques » sont envisageables. » 

En effet, un univers chaotique (annihilation continuelle de la matière par l’antimatière par exemple) aurait pu exister, seul. C’est mathématiquement plausible.

Un monde sans possibilité de vie est peut-être une fiction, une vue de l’esprit mais il est tout à fait cohérent. Au point que d’éminents scientifiques (Sakharov par exemple) ont eu les plus grandes peines à comprendre comment la matière a réussi à échapper à l’inexistence.

 

 

 

III. « La question « comment est-ce possible » est toujours pertinente, quelque soit l’explication scientifique (hasard, nécessité) proposée. » 

 Il s’avère qu’à chaque fois qu’une explication scientifique est donnée, il est toujours possible de poser encore et toujours la même question : mais comment cela a-t-il été possible ? (Big-bang, multivers…) Les astrophysiciens ne connaissent pas tout : rapidement ils n’ont plus que des théories pour répondre.

Mais peut-on imaginer une théorie à laquelle je ne puisse pas rétorquer : « d’accord, mais qu’est ce qui explique que cet état de choses (répondant à ma première question) ait pu exister ? »

 IV. « Conclusion : il est absurde d’exclure l’existence d’une intelligence organisatrice. »

Dans une perspective athée, d’après II, que l’univers puisse abriter la vie ne va pas de soi. Donc la question « mais comment cela a-t-il été possible ? » (1) est légitime. Il faut lui trouver une solution.

Si la science peut y répondre ce ne sera qu’en utilisant le hasard et la nécessité (I). Or d’après III, une réponse de ce type n’existe pas. Cependant, d’après I, l’inexistence d’une intelligence organisatrice implique l’existence d’une réponse à la question (1) ne prenant en compte que le hasard et la nécessité.

Conclusion inévitable : postuler l’inexistence d’une intelligence organisatrice (ou d’un dessein intelligent) est absurde. 

 

En fait, la science ne peut pas répondre à la question « comment se fait-il que nous existions ? ». Contrairement aux apparences, ce type d’interrogation n’a même rien à voir avec son domaine d’activité.

Publié dans Métaphysique.

Commenter cet article

arnodu 02/07/2007 21:29

Une analyse assez pertinente pour comprendre pourquoi le créationnisme trouve un plus grand écho chez les protestants et musulmans que chez les catholiques ou les juifs
http://www.historia-nostra.com/index.php?option=com_content&task=view&id=610&Itemid=60

Christophe Moreau 22/01/2006 09:05

dans un autre article tu écris "
"Donc l’affirmation (1) est fausse. Mes caractéristiques objectives (mon corps, mon cerveau, mon nom, mon histoire…) ne sont pas suffisantes pour expliquer l’émergence de ma conscience. 
Par conséquent il existe une autre cause, suffisante cette fois. Une cause qui ne se trouve pas « localiser » dans le cerveau ou dans le corps humain. Une cause qui se suffit à elle-même.

Je ne comprends pas comment tu arrives á la conclusion que ton corps n´est pas suffisant pour avoir une conscience (Le cerveau est partie du corp), c´est toi qui décide que "tes caractéristiques objectives" ne sont pas suffisantes, tu ne le démontres à aucun moment, une fois de plus tu prends un raccourci pour arriver á la conclusion que tu avais élaborée avant de commencer le raisonnement.

Christophe Moreau 22/01/2006 07:48

http://pensamiento.over-blog.com/

Christophe Moreau 22/01/2006 07:47

Un athée ne croit pas, et ce que tu dis la relève de la croyance, car tu limites le hasard si il existe n´est pas une force ( "il n’y a pas d’autres « forces » que le hasard pour les conditions initiales et la nécessité (détermination des évènements selon les lois de la physique) à la disposition du scientifique") Et à la disposition du scientifique il n´y a que l´observation et le calcul. rien d´autre, on voit bien dans ton texte l´influence de la croyance, par cette observation j´en conclut que tu n´es pas athée mais bien croyante, et que tu t´essaies á des démonstrations parce que tu doutes de ce en quoi tu croies ou parce que les explications que tu as reçues n´ont pas satisfait ton intellect.
Dans une perspective athée, d’après II, que l’univers puisse abriter la vie ne va pas de soi. je ne sais pas comment tu conclues ça, pour moi qui suis athée il va de soi que l´univers puisse abriter la vie puisque je l´observe tous les jours......Ou c´est juste á cause de la mauvaise utilisation du mot Chaotique que tu en arrives a cette conclusion?
Donc la question « mais comment cela a-t-il été possible ? » (1) est légitime. Il faut lui trouver une solution. D´autres te l´ont fait remarquer tu confonds le pourquoi avec le comment, et c´est justement avec ce genre de raisonnement "Mais pourquoi j´existe il faut trouver une réponse" que l´humain face à son ignorance n´a pas trouvé d´autre solution que d´inventer les réponses qu´il ne rencontrait pas autrement(Dieu, intelligence organisatrice, force superieure, extraterrestres, etc...)
Il est trés probable que tout ce qui est abstrait comme dieu ou l´intelligence organisatrice soit des inventions du cerveau humain, certain diront que c´est pour donner un peu de digniter à notre ignorance, moi je pense que c´est l´angoisse provoquée par l´ignorance et la peur du néant qui pousse les humains à se mentir à eux même.

Christophe Moreau 22/01/2006 07:18

A partir du moment ou on veut répondre au "Pourquoi" c´est que l´on admet qu´il existe une raison, en admettant l´existence d´une raison, n´ayant pas de réponse au "Pourquoi" il est facile de glisser vers l´invention d´une réponse qui apaisera notre angoisse (C´est angoissant de ne pas savoir la raison d´un fait), et la dangereuse solution de facilité est d´inventer une explication comme une intelligence organisatrice. Les raisonnements de ce genre ne servent à rien car il est possible qu´il n´existe aucune raison á rien. Je réfute même le hasard qui peut être détourné comme un organisateur (C´est le hasard qui a fait ceci ou cela...).
Si il est possible qu´il n´existe aucune raison il est vain d´élaborer des raisonnements pour conclure qu´il existe une intelligence organisatrice et nommons les choses par leur nom pour prouver que dieu existe. J´ajouterais même qu´il n´est pas correct d´élaborer des raisonnements pour arriver á une conclusion décidée d´avance, tu devrais raisonner sans préjugé et dans ton texte ce n´est pas le cas.
 « Si on exclut l’existence d’une intelligence organisatrice, on est obligé de trouver une explication à tout ce qui existe en évoquant uniquement le hasard et la nécessité. »Tu peux trés bien exclure l´existence d´une intelligence organisatrice et ne pas chercher d´explication en évoquant uniquement le hasard et la necessité, de nouveau tu as utilisé un préjugé dans ta phrase, car tu admets comme partie intégrante de ton raisonnement qu´il doit exister une explication, donc une réponse au pourquoi, ce qui n´est pas sur du tout, la seule chose fortement probale est que le comment puisse toujours se démontrer mathématiquement ou scientifiquement (je répète, Fortement probable)
Ton raisonnement ne tiens pas la route, la première phrase t´emmene sur des chemins de traverses, tu te serts de préjugé et tu organise ton raisonnement autour d´une conclusion, quand tu devrais commencer tes raisonnements sans savoir ou ils vont te mener et en nettoyant du cheminenment tous les préjugés qui apparaitront (Tu remarqueras que l´existence d´une intelligence organisatrice qui est ta conclusion figure déja dans ta phrase de départ!!!)