5 petits degrés de moins.

Publié le par Miteny

Voilà à quoi ressemblait le monde (du moins d’après les scientifiques) il y a 20000 ans. La température moyenne du globe était inférieure de 5 degrés à celle d’aujourd’hui. 

 De gigantesques glaciers recouvraient l’Amérique du nord, l’Europe, le Tibet, une partie de la Sibérie. Les glaces de l’Arctique et de l’Antarctique étaient beaucoup plus épaisses mais aussi beaucoup plus étendues. Le niveau de la mer était 120 mètres plus bas qu’à notre époque. Si bien que la Manche n’existait pas : c’était une plaine parcourue par les mammouths, les lions, les rhinocéros laineux… Regardez l’emplacement de l’actuelle Indonésie : une gigantesque forêt devait probablement recouvrir ces terres maintenant submergées. 

Il n’y avait pas de mer de Chine, pas de golfe Persique, la mer Noire n’était qu’un lac (d’ailleurs l’inondation de cette région a peut-être été à l’origine du mythe du déluge), pas de mer de Béring. L’Australie, la Nouvelle-Guinée et la Tasmanie étaient reliées entre elles. La péninsule coréenne n’était pas encore une péninsule. La Floride était beaucoup plus large, ainsi que l’Amérique du Sud (en tout cas il me semble, surtout au niveau de la Patagonie ). 

A quoi ressemblera le monde lorsque la température du globe sera supérieure de 5 degrés à celle d’aujourd’hui ? On est en droit de s’attendre à des changements aussi importants que ceux qui ont transformé la terre du paléolithique.

De plus ils surviendront beaucoup plus rapidement. Ils auront aussi un impact beaucoup plus fort puisque les humains sont aujourd’hui beaucoup plus nombreux. 

Personnellement, je m’attends à vivre une catastrophe sans nom, avec encore plus de catastrophes naturelles (cyclones, sécheresses, incendies…), plus de guerres (déplacement de population, épidémies…). Une sorte d’apocalypse engendrée par la folie des hommes.

 

 

 

 

Publié dans L'avenir.

Commenter cet article

claude 18/02/2006 14:25

le problème est que tout en sachant que de grave pénuries nous attendent en eau ainsi que des catastrophes naturelles, il n'est pas mené d'actions concrètes. Celles-ci se limitent à des pactes signés entre les pays, ce qui est certes un pas mais qui n'améliore en rien la situation. L'Homme est toujours animé d'un espoir inaliénable, celui que finalement le scénario apocalyptique prévu n'ai pas lieu. Et comme d'habitude, nous agirons au dernier moment en nous laissant submerger.

Christophe Moreau 22/01/2006 07:51

Il y a aussi eu des époques ou la température était beaucoup plus élevée qu´aujourd´hui.
Savoir si l´homme a une responsabilité dans le phénomène d´aujourd´hui ne change pas que c´est un phénomène naturelle,. puisque l´homme est partie integrantre de la nature...

Guillaume 30/10/2005 23:44

Ceci est une bonne introduction à l'avenir à long terme de la terre. Elle est partagé par une majorité de personne. La question qui se pose maintenant est de savoir si chacun a une quelconque responsabilité de l'état futur de la planête ou pas ?